Emploi : ces 3 métiers qui vont énormément recruter

Emploi : ces 3 métiers qui vont énormément recruter

Cette année et probablement les années à venir certains métiers vont recruter massivement, parmi lesquels le contrôle de gestion opérationnel, la comptabilité auxiliaire et l’analyste des risques des marchés.

Evidemment, ce ne sont pas les seuls qui sont porteurs de réelles opportunités de carrière pour les cadres, mais permettent d’intégrer les entreprises qui comptent aujourd’hui et qui affichent de vrais potentiels de croissance pour le futur.

Finance : le contrôleur de gestion opérationnel

Alors qu’il fait souvent l’objet d’un double rattachement (hiérarchique avec un responsable d’activité et fonctionnel avec un responsable filière gestion/finance), ses fonctions ne diffèrent pas forcement de celles d’un contrôleur de gestion siège ou central :

  • Coordination du processus budgétaire ;
  • Elaboration des reportings et des tableaux de bord ;
  • Production d’analyses et de recommandations.

Cette fonction se particularise par sa proximité avec les activités de l’entreprise et peut prendre différentes formes : contrôleur de gestion industriel, contrôleur de gestion commerciale ou encore contrôleur de gestion SI.

Pour prétendre au métier de contrôleur de gestion opérationnel, un diplôme d’école de supérieur de commerce, le diplôme dcg ou une formation universitaire du type Master 2 en gestion finance, est nécessaire.

Evolution de carrière possible : contrôleur de gestion en siège et central, contrôleur financier, responsable du contrôle de gestion.

 Comptabilité : le comptable auxiliaire

Très recherché par les PME / PMI et filiales de groupes, il dispose généralement d’un profil polyvalent et dont les missions peuvent s’étendre à la fois sur la tenue de la comptabilité des fournisseurs et clients, mais aussi de la comptabilité bancaire. Lui aussi est souvent rattaché à un chef ou un responsable et s’occupe de :

  • La Facturation des clients, enregistrement comptable des opérations de vente, suivi de la balance âgée, recouvrement… ;
  • L’enregistrement des factures fournisseurs, règlements, gestion des notes de frais… ;
  • Les rapprochements bancaires ;
  • La justification des comptes.

Avant d’accéder à ce poste, les profils diplômés d’un bac+2 de type BTS ou DUT comptabilité gestion débutent en général leur carrière comme aide-comptable ou collaborateur en cabinet d’expertise.

Evolution de carrière possible : responsable de la comptabilité des fournisseurs ou des clients dans une plus grande structure, comptable général en fonction de sa formation initiale et de sa polyvalence technique.

Banque : l’analyste des risques des marchés

Il est responsable du développement des méthodologies de mesure et de suivi des risques de marché, garant de la minimisation du coût du risque des différents métiers et chargé du suivi de l’implication des variations de marché sur la valeur de l’actif ou du passif d’une banque, d’un asset manager ou d’un assureur.

L’analyste des risques du marché est le plus souvent issu d’une école d’ingénieurs, de commerce avec spécialisation en finance ou Bac +5 universitaire en mathématiques financières et finance.

Evolution de carrière possible : poste de management ou un poste similaire dans une structure différente (banque d’investissement, asset management, assurance, société de conseil).

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *