Etudes post-bac : que choisir entre la formation initiale et l’alternance ?

Etudes post-bac : que choisir entre la formation initiale et l’alternance ?

La France regorge de plusieurs établissements supérieurs qui dispensent des formations diplômantes post bac aux titulaires du bac ou non. Il s’agit des universités et grandes écoles (écoles de commerce, d’ingénierie, etc.) de renom ou non qui proposent des formations dans différents domaines d’étude et dans différentes spécialités. Ces enseignements permettent à l’étudiant d’acquérir des compétences professionnelles et des diplômes allant du niveau bac + 2 à bac + 8. Elles peuvent se faire en plein temps par l’étudiant ou en faisant la navette entre salle de cours et l’entreprise, via la formule de l’alternance.

Ce qu’il faut savoir sur les formations initiales

Les formations post bac proposées par les institutions supérieures vont du bac +2 au bac +5 voir plus. La première formation courte diplômante post bac est le BTS, un diplôme reconnu par l’État. La suite logique de ce parcours est la préparation et l’obtention d’une licence ou d’un bachelor (bac+3) puis d’un diplôme master 2 (bac+5). Certaines écoles adoptent le système LMD (Licence, Master, Doctorat), par conséquent, elles ne délivrent le1erdiplôme supérieur qu’après 3 ans d’études. Il s’agit pour la plupart du temps des formations généralistes jusqu’au bac+3, la spécialisation ne se faisant souvent qu’au master.

Les formations pouvant avoir de petites particularités d’une école à une autre, nous vous recommandons de consulter le site internet du groupe IGS pour avoir plus d’informations sur quelques formations et options disponibles.

Les particularités de la formule de l’alternance

Pour rappel, la formation en alternance a l’avantage d’associer l’enseignement institutionnel et expérience professionnelle en entreprise. C’est donc la combinaison régulière du savoir et du savoir-faire, avec des jours de la semaine repartis entre formation théorique et la mise en pratique de ces enseignements  au sein d’une entreprise, dans laquelle l’on aura à acquérir de nouvelles compétences. En général, les écoles proposent 3 jours en cours et 2 jours en entreprise et le rythme de l’alternance doit respecter le droit de travail. C’est une option qui nécessite une organisation particulière de la part du centre de formation, de l’employeur, mais aussi de la part de l’alternant dont l’évaluation se fait par les structures formatrices. L’alternance, non seulement booste l’employabilité des lauréats, mais leur permet également de percevoir une rémunération tout au long du cursus pédagogique. Un excellent moyen de financer ses études.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *