ESAM : une porte privilégiée vers une carrière dans la finance

ESAM : une porte privilégiée vers une carrière dans la finance

Dans le milieu des finances, des banques, des cabinets de conseil, les structures accordent beaucoup d’importance à la renommée et la qualité du parcours des candidats. A titre d’exemple, la Société Générale est très réputée pour son « esprit fermé » lors des recrutements en ce sens qu’elle privilégie exclusivement les profils issus des grandes écoles de commerce et de gestion. C’est pourquoi pour avoir une carrière dans le monde des finances, le choix d’une école de commerce reconnue et expérimentée est une étape indispensable. Présentation du groupe ESAM, une école de commerce et de management de référence en France.

ESAM : une école de commerce pas comme les autres

Avec un pourcentage de 93% d’insertion professionnelles dans les 6 mois qui succèdent à la diplomation, les campus de l’ESAM enregistrent l’un des taux d’insertion les plus élevés de France. Ses programmes bachelor (bac+3), master (bac+5) et MBA et son programme Grande Ecole sont beaucoup appréciés par les entreprises grâce à une formation très orientée vers la professionnalisation avec un intérêt particulier pour l’international. Les spécialités enseignées varient selon le diplôme préparé et sont très diversifiées : management, audit contrôle finance, international management, entrepreneuriat et innovation, etc.

La finance : des débouchés sûrs et diversifiés

Avec des parcours en alternance, une très bonne politique d’accompagnement des étudiants pour le financement des études, des cursus partiellement en anglais, un programme de stage pouvant dépasser les 20 semaines selon le niveau et la spécialité, le choix de l’ESAM vous conduit aux portes d’une excellente école finance Paris, également accessible à Lyon, pour optimiser vos chances d’accéder à une brillante carrière dans le secteur très fermé des finances.

Les diplômés pourront prétendre à une grande diversité de métiers, allant du poste de chargé de clientèle à celui de capital investisseur en passant par ceux du chargé d’affaires, chargé de recouvrement, back office, auditeur, analyste financier…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *