BTSA : le sésame pour les métiers du secteur agricole

BTSA : le sésame pour les métiers du secteur agricole

Le Brevet de Technicien Supérieur est une formule qui séduit de plus en plus d’étudiants qui le choisissent pour la brièveté de la formation, le bon niveau de spécialisation et le taux d’insertion élevé des lauréats. En deux ans, le parcours propose au marché de l’emploi des profils opérationnels et prêts à intégrer le monde de l’entreprise. C’est un diplôme d’Etat, reçu après un concours national. En France, il existe principalement deux types de Brevet de technicien supérieur : le BTS et le BTSA (BTS agricole) dont nous vous proposons de découvrir les spécialités.

Des spécialités très diversifiées

Tout comme le BTS, le BTSA est une formation professionnelle qui se prépare en deux ans après le bac. Cependant, la formation relève du ministère de l’agriculture contrairement au BTS. C’est pour faire face au besoin en ressources humaines du secteur agricole que les BTSA ont été créés, c’est une formation technique et pratique qui propose des spécialités très diversifiées en fonction des secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement, etc. Nous distinguons :

  • Secteur de la protection de l’environnement de la nature et de l’aménagement (BTSA gestion et protection de la nature et des espaces naturels, BTSA gestion des services d’eau et d’assainissement, BTSA aménagement des paysages…),
  • Secteur de la production végétale et animale (BTSA production horticole, BTSA technologie végétale, BTSA Production animales…),
  • Secteur des services (BTSA services en espace rural),
  • Secteur de la transformation industrielle (BTSA analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques),
  • Secteur technico-commercial (BTSA technico-commercial fournitures agricoles/ boissons et vins/ végétaux d’ornement…).

Un besoin croissant sur le marché de l’emploi

Cette liste de formation est loin d’être exhaustive, en plus les BTSA sont parmi les diplômes qui connaissent le plus faible taux de chômage en France car il existe un véritable besoin sur le marché. Pour un étudiant qui rêve de faire un BTS Protection de la nature, en production agricole ou dans n’importe quel autre secteur, il existe plusieurs établissements sur le territoire français et actuellement c’est l’un des choix les plus judicieux dans un environnement économique instable où l’agriculture, l’agroalimentaire et l’environnement occupent de plus en plus de place.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *