Préparée en trois ans, la licence LEA est une formation pluridisciplinaire, alliant les langues et l’économie. Elle vise à préparer les étudiants à devenir de véritables polyglottes spécialistes en économie et commerce international. Ce cursus connaît un grand succès auprès des étudiants, voici un tour d’horizon de ce qui vous y attend.

Admission et déroulé des cours

La licence LEA est accessible après l’obtention du baccalauréat, l’admission sera plus ou moins sélective selon les critères de l’université. 40% viennent de la filière L, 40% de bac ES, et 20% d’autres (S, STT, ou encore Bac Pro). Les titulaires de BTS ou DUT peuvent prétendre à une admission en deuxième année, voire parfois directement en année de licence.

L’un des critères majeurs pris en compte sera votre maîtrise de deux langues étrangères de votre choix, en adéquation bien sûr avec le programme de l’établissement.

Le cursus LEA va s’articuler autour de ces langues : le niveau devra être élevé, et sera parfois complété par une troisième langue dite « rare ». Vous réaliserez des traductions, des rédactions de documents, avec des cours d’expression orale et écrite consacrés aux civilisations étrangères. La licence LEA comporte également des matières d’application économiques, comme le droit, le commerce international, le marketing, la gestion, l’économie ou encore l’analyse stratégique.

La spécialisation commencera en deuxième année, plus encore en troisième année avec le choix d’options, déterminantes pour le parcours professionnel.

Pour vous préparer au mieux au monde actif, des stages en entreprises, des conférences ainsi que des séjours à l’étranger vous seront proposés. Vous serez d’ailleurs vivement encouragé à partir dans une université étrangère comme dans le cadre du programme Erasmus.

Que faire après l’obtention du diplôme ?

Cette formation pluridisciplinaire prépare à une insertion professionnelle dans divers domaines : traduction, interprétariat, communication, import-export, relations publiques, commerce international, tourisme… Le profil international axé sur l’économie, et la culture générale acquise au cours de cette formation, sont très appréciés par les recruteurs de ces secteurs. Si la carrière commence souvent en tant qu’assistant, l’évolution peut être rapide et aboutir à des postes de cadre ou à haute responsabilité.

Il est possible de poursuivre ses études, notamment par un Master LEA, où plusieurs options sont proposées : management, communication ou encore traduction. Certains diplômés s’orientent vers un IEP, un IAE, ou tentent le concours de la fonction publique mais aussi de l’IUFM.

 

Crédit photo: www.univ-orleans.fr