Anciennement BTS CE, le BTS Communication a pour vocation de former les étudiants à devenir des professionnels de la communication en entreprise, mais aussi dans l’événementiel, les médias, le marketing ou encore la publicité. Voyons d’un peu plus près les caractéristiques de ce diplôme d’Etat.

Admission et déroulé des cours

Effectuée en école publique ou établissement privé, la formation se déroule sur deux ans. Elle est ouverte aux bacheliers, majoritairement issus de STMG (46%). Toutefois les diplômés des autres filières peuvent également suivre ce BTS (ils sont 17% en ES, 12% en L, 9% d’étudiants, 16% autre). Certaines écoles proposent d’effectuer le BTS en alternance, pour optimiser l’immersion en entreprise.

La formation est axée autour de 3 thèmes :

  • La mise en œuvre et le suivi de projets de communication
  • Le conseil et la relation annonceur
  • La veille opérationnelle

Le programme des cours comprend des matières générales (français, langues vivantes, droit, économie,…) mais aussi des matières professionnalisantes comme la culture de la communication, la relation client, la production, l’infographie et le Web, l’expression visuelle, … Cette formation théorique est complétée par des projets et des ateliers professionnels mais aussi des stages en entreprises (d’une durée de 14 semaines minimum).

Le BTS Communication s’obtient à l’issue d’un examen, comprenant des épreuves écrites et orales.

Que faire après l’obtention du diplôme ?

Les titulaires d’un BTS Communication peuvent trouver un emploi au sein d’une entreprise, d’une collectivité ou administration, d’une agence de communication.

Les principaux métiers exercés sont les suivants : assistant ou chargé de communication, assistant chef produit, assistant chef publicité, chargé de relations publiques, acheteur d’espaces publicitaires,… Mais la liste est encore très étendue.

Cette formation ouvre les portes à de nombreuses et diverses opportunités de carrière. Toutefois, il est également possible d’envisager la poursuite des études à l’université ou en école spécialisée dans l’information et la communication, par une licence en économie, en gestion, en communication, un DEES Communication, ou plus rarement intégrer le cursus d’une école de commerce.